Mycose vaginale récidivante : que faire ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

De nombreuses maladies peuvent affecter la partie intime de la femme comme les mycoses vaginales récidivantes. Quels sont donc les meilleures méthodes pour soigner la candidose dont les causes sont nombreuses?

Qu’est-ce que c’est ?

La mycose vaginale récidivante est une maladie qui affecte souvent le vagin et se manifeste par :

· La multiplication de champignons microscopiques pendant la grossesse qui apparaissent généralement 8 à 10 jours avant les règles ;

· Les signes mycologiques pouvant se révéler deux fois par an ;

· La durée de préovulation assez longue.

Dès que ces signes apparaissent, il est impératif de consulter un médecin car ce sont des révélateurs de candidose.

Les responsables de cette infection

Cette maladie a comme agent pathogène la candida albicans qui est une levure résistante se multipliant au niveau du vagin alors que son traitement est assez difficile.

Les mycoses vaginales récidivantes peuvent être provoquées par différents facteurs comme par exemple les maladies sexuellement transmissibles dont le VIH.

Mais il y a également le diabète, une insuffisance rénale, ou encore des maladies qui perturbent les défenses immunitaires.

Des problèmes au niveau de la flore vaginale après une thérapie à base d’antibiotiques peuvent également provoquer cette infection.

C’est également le cas d’un surdosage d’hormones œstrogènes suite à des contraceptions par voie orale.

Que faire ?

Les traitements des mycoses vaginales récidivantes sont nombreux et varient d’une femme à l’autre, pouvant être soit oral soit local.

Ce dernier est assez long car il se fait sous plusieurs étapes où la première dure 2 jours et la seconde 2 semaines en prenant 200 mg de comprimés pour réduire les symptômes et traiter la candidose.

La surveillance hépatique et la contraception, quant à eux, durent 15 jours et favorisent le traitement. Il faut aussi tenir compte de certaines précautions comme l’hygiène intime sans utilisation de parfum ainsi que les rapports sexuels protégés.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »